Conférences 2019

« Le taxi numérique pour une meilleure prise en charge de la clientèle du taxi » Les nouvelles technologies transforment à la fois l’activité du taxi et les comportements de la clientèle. Avec l’avènement de la concurrence des VTC, les chauffeurs de taxi ont compris la nécessité d’une meilleure prise en charge des clients et s’appuient désormais largement sur les solutions technologiques qui sont à leur disposition. Cette conférence permet de faire un tour d’horizon de l’offre technologique au service du transport de personnes privées.

« Attractivité du métier de taxi » Après une réforme importante du secteur et dans un contexte de carence de chauffeurs pour beaucoup d’entreprises du T3P, cette conférence a pour but de montrer tous les aspects attractifs du métier de chauffeur de taxi. C’est l’occasion pour les autorités régulatrices de faire un premier bilan de leurs actions en faveur de la structuration nouvelle du secteur. Des acteurs de la profession en matière de formation et de mobilité témoignent de leur expérience actuelle. Afin de faciliter le recrutement de nouveaux chauffeurs, un partenariat avec Pôle Emploi devrait s'envisager. Nous en parlerons à cette occasion.

« Le transport sanitaire par taxi » Le 12 novembre dernier a été signé un protocole d’accord entre la CNAM et les fédérations professionnelles du taxi fixant les règles tarifaires des cinq prochaines années en matière de transport sanitaire par taxi. Cet accord encadre les futures conventions qui, département par département, doivent être négociées chaque année entre les taxis et les CPAM. Cette conférence permet aux signataires du protocole d’une part de détailler les modalités à travers le cas concret des Bouches-du-Rhône et d’autre part de rassurer les chauffeurs de taxi sur la pérennité de leur relation conventionnelle avec l’Assurance Maladie.

« Nouvelles motorisations et autonomie des véhicules pour le transport de personnes privées » Alors que plus de 90% des taxis en France roulent dans des véhicules diesels, ils devront semble-t-il changer rapidement de motorisations pour respecter les nouvelles normes édictées par les autorités. Quelle motorisation et pour quel coût qui s’intègrerait alors dans les comptes d’exploitation de plus en plus serrés des chauffeurs de taxi ? Dans cette mouvance de migration obligatoire, de plus en plus d’acteurs économiques misent sur l’autonomie des véhicules. Cette nouvelle tendance sonnerait-elle le glas du métier de chauffeurs de taxi ? Cette conférence prospective nous apporte quelques éléments d’expertise afin d’orienter notre réflexion.